CLINIQUE VÉTÉRINAIRE SAINT LEONARD

En rejoignant l’ADECC, nous faisons un pas pour intégrer les principes de l’économie circulaire dans notre entreprise.

Activité

L’activité historique de la clinique vétérinaire Saint Léonard est le conseil et les soins de bovins en milieu rural, et elle s’occupe également des animaux domestiques (chien, chat, oiseaux, reptiles…).

Certaines exploitations d’élevage sont suivies depuis 50 ans dans un rayon de 20 kilomètres autour de la clinique. Sur son site de Chemillé, la clinique possède un point de vente et un espace de soin animalier. Près de 3000 chiens et 2000 chats y sont soignés chaque année.

Les consultations, soins, diagnostics et chirurgies des animaux de compagnie représentent 40% de l’activité de la clinique. Elle mène aussi une activité de vente de produits alimentaires et de médicaments pour animaux domestiques. Afin de différencier ses canaux et dans le but de rester attractive, la clinique a créé un site de vente en ligne qui permet l’achat d’aliments pour chiens et chats, ainsi que de produits d’hygiène pour les élevages. Les clients ont la possibilité de retirer leur commande en magasin.

Au total, ce sont 13 salariés qui sont employés, dont 8 vétérinaires et 5 secrétaires.

Démarches

La clinique Saint Léonard formule et propose une gamme de médicaments. Leur composition est déterminée par les vétérinaires dans le but d’améliorer la santé et le bien-être des animaux. Certains médicaments viennent d’ailleurs d’un laboratoire local situé près du Mans.

Depuis son adhésion à l’ADECC, la clinique a valorisé environ 400kg de déchets via l’organisme Fibres49, partenaire de l’association.

Clinique vétérinaire Saint Léonard et l’ADECC

 « Je suis convaincu à titre personnel qu’il faut préserver nos ressources, puisqu’elles sont communes à tous sur la planète. Au titre de la clinique Saint Léonard, nous commençons à nous interroger sur les façons de travailler dans une perspective plus vertueuse. Ses démarches nous permettront de mieux gérer nos déchets ou notre énergie. En intégrant l’ADECC, nous faisons un pas dans cette direction et espérons pouvoir trouver une manière d’intégrer les principes de l’économie circulaire dans notre entreprise. » explique Vincent Tessier.

Autres portraits à découvrir