L’ÉTABLI

Rejoindre l’ADECC nous a permis de faire réseau sur les différents enjeux de l’économie circulaire, ensemble on va plus vite et plus loin !

L'ETABLI ADECC économie circulaire partage outils connaissances espace

Présentation de L’Établi

L’association « L’Établi » créée en 2015 par Michel Akkaoui s’est donnée pour mission de servir de laboratoire aux initiatives de l’économie circulaire. Le projet a vu le jour au regard de 3 constats :

  • On ne peut pas toujours bricoler dans son logement
  • Les particuliers disposent de nombreux objets/outils dont ils se servent peu ou plus (Le temps d’utilisation d’une perceuse chez un particulier est de 12 minutes par exemple)
  • Le partage et l’échange sont essentiels au vivre ensemble
    L'ETABLI ADECC bibliothèque d'outils économie circulaire

Pour répondre à ces constats, l’Etabli a lancé un projet autour de deux concepts :

  • une bibliothèque d’objets alimenté par la communauté et destinée à la communauté et un espace de bricolage en libre-service pour créer et/ou réparer les objets et favoriser l’échange de savoir-faire manuels. 

Au départ, l’activité de l’association était basée sur le partage et la mutualisation d’objets de tous types puis rapidement, l’association s’est orientée vers le partage d’outils de jardinage et de bricolage.

Mutualisation d’outils, d’un espace et de connaissances

Aujourd’hui, l’association compte un peu plus de 350 adhérents et pas moins de 380 outils mis à disposition.

« Nous n’avons acheté aucun outil, c’est uniquement du don ou du prêt » précise Amandine Robin, l’une des salariés de la structure, et Gérard, un bénévole présent depuis la création de l’association.

L’idée de l’association est que chacun vienne bricoler dans un espace commun et avec des outils et des machines à disposition de tous. Il est également possible d’emprunter un outil pour bricoler chez soi.

« Nous essayons de promouvoir l’économie de la fonctionnalité à notre échelle, c’est-à-dire que l’on privilégie l’usage d’un outil plutôt que l’achat de ce même outil » indique Amandine Robin.

Il est possible de venir travailler de nombreuses matières : le bois, le cuir, le métal… Un des atouts de cet espace collaboratif est le partage de connaissances.

« Si vous n’êtes pas forcément bricoleur, il y’aura toujours des gens pour vous accompagner et vous aider » souligne Gérard.

L’économie circulaire crée de l’emploi

À l’origine, l’association était constituée uniquement de bénévoles, et grâce à son développement 3 emplois ont été créés. De plus une douzaine de bénévoles accompagnent les 3 salariés.

Ce développement a permis à de nouvelles initiatives de voir le jour.  Des ateliers sont désormais mis en place toute au long de l’année ainsi que des chantiers participatifs en extérieur.

« Nous fabriquons notamment des meubles à partir de palettes ou d’autres matériaux que nous récupérons dans les entreprises qui n’en n’ont plus l’utilité » souligne Amandine Robin.

L’Établi travaille également de plus en plus avec des partenaires pour les sensibiliser à ce concept d’économie de la ressource et de mutualisation.

Des actions concrètes en faveur de l’économie circulaire

L’Établi contribue concrètement à la réduction des déchets en incitant à la réparation et au recyclage.

« Nous sommes au cœur de l’économie circulaire avec la bibliothèque et le partage d’outils, c’est une manière de sensibiliser à l’optimisation de la ressource et au réemploi »

L’association encadre également à des actions de réemploi en dehors de ses locaux.« Nous avons encadré un chantier pour la création du bar du centre culturel d’Avrillé à partir de l’ancien parquet de la salle »

Un autre exemple d’action réalisée auprès de jeunes d’un quartier d’Angers.

« Nous avons réalisé un skate park avec les jeunes de la maison de quartier de la Doutre à partir de plaques stratifiées récupérées avec Matière Grise (acteur du réemploi spécialisé dans le bâtiment) »

L’Établi et L’ADECC

L’Établi a rejoint l’ADECC pour les échanges de bonnes pratiques et pour se rapprocher du secteur privé afin d’identifier de nouveau gisement de matières (des palettes pour leurs ateliers notamment).

Pour Amandine, « Rejoindre l’ADECC nous a permis de faire réseau sur les différents enjeux de l’économie circulaire, ensemble on va plus vite et plus loin ! »

Autres portraits à découvrir