UNE ÉMERAUDE EN ANJOU

Nous ne prenons plus le temps de regarder, de sentir, de toucher et de voir tout ce qui nous entoure et ce que nous faisons du vivant…Il faut initier une réflexion globale pour davantage de sérénité sans dégrader notre écosystème.

Une parenthèse pour déconnecter, apprendre et agir

Implanté à 5 minutes d’Angers, en pleine campagne, Une Emeraude en Anjou est un Ecosite, ouvert au 1er mai 2022 au Plessis-Grammoire regroupant en un même lieu une mosaïque d’espaces permacoles pour une expérience multisensorielle : serre, forêt-jardin, marre, buttes médicinales, ruches, hôtels à insectes, vergers et vignes… ainsi qu’une multitude d’espèces végétales et des animaux dont les ânes Igor et Gaspard.

La permaculture au-delà d’être une pratique agricole constitue une éthique de vie, une ligne de conduite et le fil rouge d’Une Emeraude en Anjou.

Nicole Lafrasse-van den Assem, fondatrice, a souhaité proposer aux entreprises et collectivités un lieu de ressourcement et de biodiversité pour prendre soin des Hommes et de la Nature, comprendre ses impacts et surtout se mettre en mouvement face aux défis environnementaux, sociaux et sociétaux actuels. Nicole voit les entreprises et collectivités comme des vecteurs et relais de transmission face aux transformations sociétales actuelles.

Le lieu se veut également lieu de transmission avec un parcours pédagogique dédié, alternant enjeux d’aujourd’hui et propositions de solutions pour demain.

nicole lafasse une emeraude en anjou ecosite ressourcement

Vivez l’expérience Une Emeraude en Anjou

« Nous entendons tous parler du changement climatique, d’érosion de la biodiversité, de la RSE, pour se faire nous devons nous reconnecter au vivant et apprendre de la nature pour agir en conséquence. Une Emeraude en Anjou est donc une parenthèse nature pour prendre conscience de ce qui nous entoure, trouver des solutions et agir. »

Une Emeraude en Anjou permet de se lancer des défis aussi bien professionnels que personnels.

Sa vision ? Faire comprendre que tout est lié et que nous ne pourrons pas avancer avec une nature dégradée. « Nous ne prenons plus le temps de regarder, de sentir, de toucher et de voir tout ce qui nous entoure et que nous faisons partie du vivant… Il faut initier une réflexion globale pour davantage de sérénité sans dégrader notre écosystème. » 

Les objectifs ? Acquérir ou approfondir les savoirs, réfléchir sur ses impacts-environnementaux, sociaux et sociétaux pour mieux agir demain collectivement, se ressourcer et se retrouver pour avoir du plaisir ensemble.

Pour une prise de conscience rapide et un mouvement collectif

Entourée d’experts – les membres du Collectif Une Emeraude en Anjou –  sont proposés dans ce lieu de transmission :

  • des ateliers pédagogiques « découverte »  autour de la permaculture, de sa santé, de son alimentation, de l’importance du sol, des abeilles, des arbres et des puits de carbone ainsi que des escapes game.  La journée se finit par un Passeport RSE développé en interne.
  • des ateliers d’approfondissements pour aller plus loin de manière personnalisée : séminaires d’entreprise, évènements et conférences sur les thématiques de l’économie, de la biodiversité…

Une Emeraude en Anjou propose également de mieux comprendre les enjeux de biodiversité au travers de la Fresque de la Biodiversité – 3h pour comprendre l’aspect systémique de l’érosion de la biodiversité : ce qu’elle est, ce qu’elle permet et ce qui la dégrade- et un Tour 360° sur ce sujet.

Une Emeraude en Anjou et l’ADECC

Nicole Lafrasse-van den Assem a rejoint le réseau de l’ADECC en juillet 2021  et selon elle : « Réfléchir et avoir une démarche d’économie circulaire devrait être naturel et spontané pour son quotidien. C’est un des piliers, avec les enjeux de biodiversité, dans la compréhension de ses impacts pour répondre aux enjeux actuels. Rejoindre l’ADECC faisait donc sens. »

Autres portraits à découvrir