La Ressourcerie des Biscottes est une entreprise associative dont l’objet social est la lutte contre le chômage via l’emploi de salariés en insertion.

Secteur d’activitéEntreprise associative d’insertion par le réemploi, disposant d’un agrément de Chantier d’Insertion.
LocalisationAngers
Adhésion à l’ADECC2019

PRÉSENTATION DE LA RESSOURCERIE DES BISCOTTES

Une entreprise associative « école » pour les salariés

La Ressourcerie des Biscottes est une entreprise associative. Seuls les membres du conseil d’administration sont bénévoles et tous les excédents sont réinvestis dans son objet social : la lutte contre le chômage via l’emploi de salariés en insertion.

Créée en 2012 à l’initiative d’une équipe menée par Cyril SEURAT, président, et Benoit AKKAOUI, actuel directeur, la Ressourcerie des Biscottes comptait initialement 16 salariés. Aujourd’hui ils sont 66 dont 52 en parcours d’insertion. La Ressourcerie des Biscottes fait figure d’entreprise « école » : embauche à « compétence zéro » et formation en interne sur la base de contrats de travail temporaires. Depuis 2012, 211 personnes sont passé par la Ressourcerie des Biscottes et ont pu rebondir vers une formation ou un emploi plus durable.

Un site industriel reconverti

Souhaitant donner une seconde vie à une friche industrielle, la Ressourcerie s’est installée dans une ancienne usine de biscottes. Chaque année, des travaux sont effectués pour améliorer la performance énergétique des locaux.

Une activité au cœur de l’Economie Circulaire

L’emploi par le réemploi

Afin de dégager un modèle économique qui permette l’emploi, la Ressourcerie des Biscotte collecte et valorise des encombrants ménagers ou professionnels (meubles, vaisselle, bibelots, jouets, livres, textiles…). Cette activité de réemploi contribue à prolonger la durée d’usage des produits et donc à réduire la production de déchets, ce qui relève pleinement de l’Economie Circulaire.

Les métiers développés sont :

  • La collecte des encombrants sur site ou directement chez les particuliers et les entreprises.
  • Le nettoyage et le tri manuel des objets afin de ne mettre en rayon que ce qui va pouvoir trouver preneur. Dans certains cas des réparations mineures sont effectuées (mobiliers, vélos…).
  • La vente aux particuliers et aux professionnels.
  • La location de mobilier pour l’événementiel.

Une collecte sélective nécessaire pour dégager un modèle économique durable

La Ressourcerie des Biscottes reçoit chaque semaine près de 20 tonnes d’objets. 70% d’entre eux sont valorisés (mis en vente), pour un taux final de réemploi de 55% (vendus). Etant donné les volumes importants qui entrent chaque semaine, les objets ne trouvant pas preneurs sont retirés des rayons afin de faire de la place aux nouveaux.

Ainsi, la Ressourcerie évacue près de 35m3 de déchets ultimes par semaine. Considérée par la collectivité comme une PME, elle est taxée sur les déchets qu’elle rejette ce qui lui impose d’être très sélective : seuls les objets en bon état, qui peuvent trouver preneur, sont acceptés.

Benoit AKKAOUI explique :

« J’essaie de trouver le bon équilibre entre le modèle économique et la finalité du projet. Le fait que nous soyons sélectifs nous oblige à être dans une logique d’économie circulaire en essayant que le déchet soit évité à chaque fois que c’est possible. »

La nécessité de sensibiliser les visiteurs à la question du « besoin »

La Ressourcerie mène des actions de sensibilisation en accueillant régulièrement des groupes de visiteurs. En 2019, plus de 1 200 personnes ont été reçues.

« Ils sont réellement surpris par la quantité journalière d’objets qui est jetée et se questionnent dons sur la pertinence de leurs achats individuels : donner par bonne conscience un objet qui n’a pas ou très peu été utilisé n’est pas forcément une solution.»

Une filière d’ameublement professionnel pour les dons et les approvisionnements

Depuis 2015, La Ressourcerie des Biscottes est un Point d’Apport Volontaire pour les entreprises du Maine-et-Loire souhaitant se séparer de leur mobilier professionnel. Elle est conventionnée sur la REP de l’opérateur VALDELIA, éco-organisme chargé par l’État d’organiser la fin de vie et le retraitement des DEA (Déchets d’Eléments d’Ameublement Professionnels).

La Ressourcerie accepte tout type d’objets d’ameublement, y compris des équipements considérés comme déchets. Les équipes réceptionnent directement sur site (gratuitement) ou vont chercher les lots en entreprise (mise à dispositon de main d’oeuvre facturée). Les meubles en bon état sont vendus, remis à un réseau associatif ou loués lors d’évènements ponctuels.

En 2020, la CCI par le biais de l’ADECC et la Ressourcerie ont créé un partenariat autour de l’opération Réflexe Réemploi, qui consiste à accompagner les entreprises d’Angers Loire Métropole souhaitant s’engager à systématiser autant que possible le réemploi. Concrètement, elles sont invitées à acquérir le réflexe de s’approvisionner auprès de structures du réemploi, et d’orienter les produits en bon état dont elles n’ont plus l’usage vers ce type de structures.  

Pour en savoir plus sur le projet Réflexe Réemploi : https://www.maineetloire.cci.fr/presse/reflexe-reemploi-en-entreprises-0

L’Etabli et le Fabrik Café, deux associations voisines initiées par Benoit AKKAOUI

L’Etabli s’inscrit dans l’économie collaborative par la mise à disposition d’un atelier de bricolage la mutualisation d’outils entre particuliers. Aujourd’hui, l’Etabli c’est 250 adhérents qui se prêtent plus de 600 outils. L’association offre également la possibilité de se former en participant à des ateliers.

Le Fabrik Café n’a pas vocation d’emploi mais souhaite aider les personnes qui ne peuvent pas travailler à retrouver un sentiment d’utilité, par exemple en réparant sans contrainte de temps du mobilier jeté par La Ressourcerie.

Sa vision de l’ADECC

Adhérents à l’ADECC depuis plus de deux ans, La Ressourcerie des Biscottes bénéficie régulièrement des dons que d’autres entreprises proposent via la plateforme Troc’ADECC. Par ailleurs, leur adhésion a été l’occasion de renforcer les synergies qu’elle avait déjà développé avec Fibres 49.

 « A force de partager nos questionnements aux autres membres du réseau ADECC, nous trouvons forcément quelqu’un qui a la solution. Il est important de créer cette dynamique, et pour cela l’ADECC est vraiment un acteur incontournable. J’apprécie particulièrement le fait que, même si nous avons des projets entrepreneuriaux ou associatifs différents, cela ne nous empêche pas de travailler ensemble pour le bien de nos structures comme pour le bien commun, en mettant à profit des synergies et tout en respectant la finalité propre de chacune de nos entreprises.  » 

Pour en savoir plus : https://ressourceriedesbiscottes.fr/