Son activité :

L’activité de l’entreprise AUTOMOBILES EVRE ET LOIRE a débuté en 1990. Elle compte, en 2019, 2 sites et 11 employés. Sous l’enseigne Renault, la société commercialise des véhicules neufs et d’occasion, aux particuliers et aux professionnels, répare et restaure la carrosserie des véhicules allant jusqu’aux 3,5 tonnes. Elle s’est notamment spécialisée dans la réparation des camping-cars en étant la seule entreprise de Beaupreau à détenir les outils nécessaires.

AUTOMOBILES EVRE ET LOIRE loue, en partenariat avec Europcar, certaines voitures en location courte durée.

Jacques LOISEAU, ancien président de l’AECM, a, depuis décembre 2018, cédé sa place de dirigeant à son fils Julien LOISEAU.

Ses démarches :

Jacques LOISEAU n’a pas attendu que les réglementations soient mises en place pour intégrer des démarches de qualité de vie au travail et d’économie circulaire au sein de son entreprise. Cela fait depuis 20 ans qu’il a initié certaines pratiques. 

Par exemple, pour améliorer les conditions de travail de ses salariés au poste du nettoyage des freins des véhicules, il a investie dans une fontaine d’un produit biologique, en alternative à la bombe aérosol précédemment utilisée.

Pour les poussières de ponçage et les gaz d’échappement, des centrales d’aspirations ont été installées dans l’atelier et absorbent les poussières et les fumées d’échappement, en anticipant l’évolution des réglementations.

Concernant la gestion de ses déchets, l’entreprise compte 14 bacs de tri.  Elle valorise notamment ses huiles techniques, par un recyclage en cimenterie. Leurs pneus sont recyclés en enrobé ou tapis de parc de jeux. Et leurs métaux sont recyclés en fonderie.

ADECC :

« L’ADECC nous permet, en tant que PME, de nous rapprocher du système de fonctionnement, sur la thématique QSE, des grandes entreprises, sans avoir à supporter la charge d’une personne dédiée.

De plus, grâce aux mutualisations d’achats via Le Cèdre, le pouvoir de négociation est multiplié. Le Cèdre nous a permis d’économiser environ 22%, soit 5000€ cette année sur les faux frais de mon garage. Cette solution, qui nous fait aussi gagner du temps, nous permet d’investir une partie des économies financières dans d’autres projets. Notamment au niveau local, nous faisons maintenant appel à l’entreprise d’insertion ATIMA pour valoriser nos cartons. »

Localisation BEAUPREAU-EN- MAUGES
Structure / secteur d’activité Automobiles
Effectif 13
Arrivée à l’ADECC Mai 2017